Les retrouvailles du Projet TERRE

January 4, 2019

Le vendredi 30 novembre dernier, dans le cadre des 20 ans du Théâtre des Petites Lanternes, une trentaine de femmes ayant participé au projet TERRE depuis 2006 se sont retrouvées au Centre des arts de la scène Jean-Besré.

Le Projet TERRE (Théâtre – Études – Réseaux – Ressources – Emploi) est un projet d’insertion socioprofessionnelle pour femmes immigrantes dont la particularité innovante fut d’y insérer une démarche de création théâtrale à partir de leurs histoires. D’une durée de 10 mois à temps plein, le Projet se réalise dans des locaux prêtés par le Centre St-Michel, centre de formation pour adultes. TERRE vise à permettre à une vingtaine de participantes de sortir de l’isolement, d’agrandir leur réseau personnel et professionnel, de surmonter les obstacles à leur intégration au Québec, de développer une plus grande connaissance des codes culturels de la société d’accueil, d’améliorer leur français ainsi que leur employabilité et leurs perspectives d’emploi. Le Projet visait également à sensibiliser la communauté et les employeurs sur la richesse et l’apport des personnes immigrantes et de préparer les milieux de travail à les accueillir.

 

TERRE s’est démarqué tant sur le territoire sherbrookois qu’à l’échelle nationale et internationale et a reçu plusieurs prix. TERRE est a su réunir une diversité de ressources humaines et matérielles pendant 7 années consécutives. 

 

Ce moment de retrouvailles fut l’occasion pour chacune d’elles de se revoir plusieurs années après et d’échanger sur leur parcours de vie autour d’un repas partagé. Bien des souvenirs ont remonté à la surface. Où sont-elles rendues maintenant? Qu’en est-il 5 ans après la fin de la dernière cohorte du projet? En quoi l’utilisation du théâtre aura contribué à leur mieux-être? Leurs témoignages ne laissent aucun doute. Grace au projet et à l’utilisation du Théâtre, toutes ces femmes ont été capables de reconnaitre leurs forces et leurs limites. Le théâtre leur a permis de faire porter leurs histoires à toute la société d’accueil et les dix moins passés dans le projet leur auront donné des clés pour aller vers une plus grande autonomie « Ça m’a donné de la confiance en moi ». « Le projet TERRE a enlevé le point d’interrogation que j’avais sur tout ». 

 

Ce moment a aussi été l’occasion de revoir les femmes québécoises ayant participé au projet TERRE : « Rencontrerdes femmes de partout avec de grosses histoires pour me rendre compte que je suis bien au Québec. J’ai confiance en moi. Moi le français, c’est ma langue maternelle alors qu’elles, elles devaient apprendre une autre langue ».

 

Les témoignages partagés montrent aussi à quel point TERRE a été essentiel pour ces femmes et a eu un impact sur leur vie encore plusieurs années après : « Le projet TERRE, c’est ma fierté, j’en parle encore. Le mardi matin, au Théâtre, on avait tous ces témoignages bouleversants, c’est ça qui a permis aux artistes de construire le spectacle. Après le projet TERRE on peut tout faire. J’en parle encore et j’en parlerai encore dans dix ans, peut-être 20 ».

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon